Take a fresh look at your lifestyle.

Prélèvement des frais de cash power: La LCT dénonce une “action insultante et insouciante” de la CEET vis-à-vis des consommateurs

Depuis le weekend, les consommateurs ont été surpris de la révision des tarifs par le leader de la téléphonie au Togo. Cette révision concerne également les frais appliqués aux recharges web et cash power.

Cette situation est la conséquence de l’abandon par la CEET sous l’argument qu’elle ploie sous le poids de la dette et qu’elle ne peut plus supporter les prestations offertes aux consommateurs par les sociétés de téléphonie. Une situation que dénonce la Ligue togolaise des consommateurs à travers ce communiqué dont Togoscoop vous publie l’intégralité.

 

DECLARATION DE LA LIGUE DES CONSOMMATEURS DU TOGO RELATIVE A L’INSTAURATION DES PRELEVEMENTS DES FRAIS SUR LES PAIEMENTS DES FACTURES DE LA CEET ET D’ACHAT DES KWHT PAR LE MOBIL MONEY.

TOGOCOM

Il y a de cela quelques années, on comptait devant les agences de la Compagnie Energies Electrique du Togo (CEET), de longues files d’attente des consommateurs venus pour payer les factures de consommation des mois écoulés.  Ce qui constituait une problématique d’insatisfaction des consommateurs et de leur exposition sous le chaud soleil.  Cette problématique avait constitué une préoccupation majeure à toutes les organisations de consommateurs y compris la CEET elle-même.  Même dans un message de l’ancien Directeur Général en la personne de Mr Laré Diog-Bath SANTIEGOU, on peut lire : « La CEET a pour ambition de poursuivre l’amélioration de la qualité de ses prestations et d’apporter comme toujours sa contribution à l’émergence du Togo. Les clients étant au cœur même de nos préoccupations quotidiennes, il s’avère impérieux pour nous d’être à l’écoute et de répondre constamment aux attentes de ceux-ci. Notre préoccupation majeure demeure donc l’amélioration constante de la qualité de service offert à la clientèle. Nous nous engageons ainsi à : 

  • respecter les délais de production de devis, de réalisation de branchement, de dépannage, de rétablissement après coupure pour impayés et suite à une interruption de la fourniture de l’énergie électrique ;
  • réduire les files d’attentes  en externalisant nos caisses ; 
  • faciliter les procédures administratives ;
  • protéger les clients contre les intempéries devant nos guichets».

Ce message se trouve aujourd’hui foulé au pied par le directeur général actuel de la CEET et met à mal les consommateurs. Comme si la souffrance actuelle des consommateurs ne leur suffit pas, il oblige les sociétés de mobil money et les banques à facturer chacune en ce qui les concerne les prestations offertes aux consommateurs en jouant le rôle d’intermédiaire chargées de recevoir les paiements des factures et de vente de Kwht pour le cash power. Alors que nous constatons par ailleurs que la CEET fait de nos jours des installations dans les villages où les premières agences sont à plusieurs km, l’on se pose la question de savoir comment pourront faire les consommateurs s’ils n’ont pas la possibilité de supporter les frais supplémentaires aux sociétés de mobil money ?

La Ligue des Consommateurs du Togo rappelle à la CEET qu’une obligation pèse sur elle pour qu’elle prenne les dispositions pour rapprocher ses services des consommateurs. Car bien que la dette soit quérable, elle n’est pas portable.  Aujourd’hui où l’on observe une adoption massive du paiement par le mobil money par les consommateurs, elle refait volte-face en abusant de leur bonne foi tout en jouant sur leur psychologie.

La Ligue constate malheureusement au même moment que les consommateurs sont abandonnés par l’ARSE, autorité dont la mission consiste à protéger les consommateurs des secteurs de l’Eau et de l’électricité.

HCRUNN

La ligue des consommateurs du Togo qualifie cette action d’insultante et d’insouciante vis-à-vis des consommateurs et estime que la CEET abuse de sa position de monopole pour jouer sur le silence des utilisateurs de ses services.

Enfin, la LCT, exhorte la CEET à revoir sa position et invite l’ARSE à jouer pleinement sa mission de protectrice des consommateurs afin d’éviter que ceux-ci ne soient abandonnés dans les mains des loups.

 

Fait à Lomé, le 22 mai 2023

Pour la LCT,

Le Président,

                    

Dr Emmanuel SOGADJI

2 commentaires
  1. Komlan L'utilisateur dit

    Merci bcp pour la déclaration. Il est une nature dans notre pays où certaines sociétés étatiques ou paraetatiques abusent régulièrement des consommateurs togolais. Il faut que cela cesse. Il va falloir non seulement attirer l attention des consommateurs mais aussi lancer des mobilisations pour dénoncer ces actions peu constructives

  2. Le désenchanté L'utilisateur dit

    Action de la plus haute importance. J’espère que les autres associations de consommateurs, de la société civile et même les clients de la CEET vont se lever comme un seul homme pour crier notre ras-le bol face à ces impostures de toutes natures que ces prédateurs nous infligent chaque jour que Dieu fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy