Take a fresh look at your lifestyle.

5e congrès du CAR: A la découverte de Dr Alex Edoh, le nouveau Secrétaire national du parti

 

On ne l’a pas vu venir, la profonde mutation en cours au Comité d’action pour le renouveau (CAR). Pendant que le parti au pouvoir est en pleine métamorphose avec des jeunes bien formés promus au gouvernement, l’opposition s’enfonce plutôt dans une guerre de leadership qui a longtemps compromis les chances d’une alternance politique au Togo. Cette mutation du régime, l’ancien Premier ministre et président du CAR, Me Yawovi Agboyibo en a pris conscience, et c’est donc fort logiquement que le vieux renard de la politique togolaise, de retour aux affaires à la tête du parti en 2017, a commencé un casting. Il jette son dévolu sur un jeune cadre longtemps resté dans les arcanes du pouvoir sans se “mouiller“, Dr Alex Koffi Edoh.

Transfuge ou stratège politique, l’on est tenté d’opter pour le second. Si l’homme a toujours avoué son admiration pour son ancien patron au ministère de l’administration territoriale, Pascal Bodjona, il était aussi l’un des visiteurs du soir chez le patriarche Agboyibo. La pertinence de ses analyses et sa loyauté en amitié ont vite fait de convaincre l’ancien bâtonnier qui mis à ses trousses un certain… Yao Date. Là où le rusé Agboyibo a échoué, son chef de cabinet a réussi à la satisfaction du président fondateur qui acte son adhésion. L’ancien conseiller de Pascal Bodjona, Gilbert Bawara et Payadowa Boukpessi mord à l’hameçon mais ne se dévoile pas.

TOGOCOM

Lire aussi : Dites désormais Dr Alex Edoh 

Tapis dans l’ombre, pour cause de ses fonctions, l’ancien étudiant de Yacoubi Tchatchibara est souvent consulté sur certains positionnements du parti. Prudent, il garde toujours tout de même ses distances. Irréprochable pour son sens du devoir, celui qui, pendant 12 ans a soufflé à l’oreille des ministres, va prendre congé de l’Avenue de la présidence en janvier 2021. Et depuis, la machine à répression du système ne le lâche pas. Renvoyé à l’Agence togolaise de presse (Atop) dans la perspective d’une affectation punitive à l’intérieur du pays dit-on, l’ancien journaliste de la Télévision Togolaise s’embrouille avec son directeur et manifeste le désir d’ailleurs. Un de ses collègues d’alors dit avoir retenu de l’homme son amour pour la discrétion et le travail bien fait.

Au CAR, il fait vite de confirmer son potentiel. Fort de ses études en relations internationales, le Dr Edoh s’occupe personnellement de dépoussiérer les statuts du parti pour les adapter à la logique de la décentralisation. Désormais proche de Yao Date, les aspirants au fauteuil de Président voient en lui un rénovateur qui menace leurs intérêts. Les réunions du Bureau national où le jeune cadre est invité pour présenter les conclusions de son travail se transforment en querelles de clochers. À l’une de ses apparitions devant l’exécutif, face aux indélicatesses du Secrétaire national d’alors, Jean Kissi, il ne manque pas de lui remonter les bretelles. “C’est depuis ce jour que j’ai pris conscience des difficultés du parti, Me Agboyibo était devenu comme un fonds de commerce pour certains” nous a-t-il confié dans l’une de ses résidences dans la périphérie ouest de Lomé.

Fort logiquement, Dr. Edoh ou “Alex” pour ses intimes, devient l’un des soutiens de l’ancien rapporteur à la Ceni, Yao Date. Au congrès du 30 avril, on l’a vu tenter un rapprochement des deux candidats disposant des soutiens des fédérations, Date Yao et Togbui Sylvain Dagban. L’exigence du chef de quartier d’Adakpamé d’être président du parti malgré l’avance de Daté l’a dissuadé.

HCRUNN
Alex Edoh, le SG du CAR

Après le fiasco du 30 avril 2023, jour anniversaire des 32 ans du parti, l’ancien administrateur de la Télévision LCF rejoint le Comité stratégie de la liste Daté pour sauver le parti menacé de disparition. Avec Nicolas Agbo, ancien député et Yao Date, le trio élabore une stratégie dénommée #Opération 275# qui a abouti à la pétition de 33 fédérations sur les 47 que compte le parti, pour la reprise et la clôture des travaux du congrès statutaire. Pendant que Awuku Nador, Jean Kissi et autre Yemeh Akossiwa ont jeté leur dévolu sur le domicile de Me Agboyibo, le jeune stratège avait son plan : assurer un plébiscite pour la liste de Yao Daté à défaut d’un consensus. Très effacé, il scrutait chacune des sorties des adversaires de ce dernier et avançait ses pions, résultats : Jean Kissi multiplie des maladresses sur les médias, de quoi se moquer en ces termes, “je lui concède les médias, c’est mon milieu, moi je connais bien ma cible”. Le docteur en développement pourra-t-il raviver les flammes d’un parti en pleine déconfiture avancée depuis le retour à sa tête de son fondateur en 2017 et le départ de certains cadres ? A cette question, il répond : “il nous appartient de comprendre l’amertume de nos amis dans ce sens que pendant longtemps ils ont décidé du sort des gens dans le parti et il leur est difficile aujourd’hui de perdre des privilèges mais le parti doit vivre. Notre méthode repose sur le travail d’équipe, surtout avec nos structures décentralisées, ce sera une priorité de retrouver les militants de base. Même si la politique s’accommode bien du personal branding, moi je préfère miser sur les valeurs que prône le parti et notre esprit de solidarité. Avec nous, ce sera le Togo profond. Bientôt vous aurez de nos nouvelles. “ conclue t-il furtivement avant de prendre congé de notre équipe à l’annonce d’un visiteur.

 

Francine DZIDULA

E-mail : togoscoop@gmail.com

Tél (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88

Pour vos reportages annonces et publicités contacter le service commercial de votre site internet togoscoop.tg

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy