Take a fresh look at your lifestyle.

Agenda électoral : La DMK confrontée à un choix cornélien

 

« Ira ou n’ira pas », telle est l’épineuse question posée à plusieurs reprises par les journalistes présents ce 31 mars 2023 à la conférence de presse organisée par la Dynamique monseigneur Kpodjro au siège de la CDPA à Lomé. Les réponses évasives n’ont pas permis aux hommes des médias d’avoir une idée claire sur le sujet d’où les multiples relances. Finalement, à suivre de près, ce regroupement d’associations et partis politiques, a décidé de couper la poire en deux.

La DMK ira aux législatives mais dit non aux régionales.

TOGOCOM

La raison est que la DMK ne trouve « aucune opportunité », « aucune urgence » à organiser cette élection surtout que les communes ont de la peine à assumer leurs missions. Et elle en conclut que le pouvoir a vidé le « processus de décentralisation de sa substance en instrumentalisant les institutions décentralisées à des fins de conservation du pouvoir d’Etat ».

S’agissant des législatives, la DMK estime qu’elle fait partie de l’agenda républicain (comme si les régionales sont en dehors de cet agenda).

Quoi qu’il en soit, l’opposition échaudée par le boycott de la dernière législative, n’est plus prête à faire le jeu de la chaise vide.

Toutefois, si la DMK est prête à participer aux législatives, elle n’ira pas à n’importe quelles conditions. Ainsi, elle exige le minimum de garantie qui repose sur la refonte de la gouvernance électorale, la mise en place d’une charge démocratique qui garantit l’éthique, la transparence électorale, et la sécurité des candidats avant, pendant et après les élections.

HCRUNN

« La DMK considère que ces élections législatives sont comme un rendez-vous républicain. Mais la DMK va se battre pour que ces élections se déroulent dans de bonnes conditions pour qu’il s’agisse vraiment d’élection organisée dans un climat apaisée, inclusive et transparente », a expliqué la Coordinatrice de la DMK, Mme Brigitte Kafui Johnson-Adjamagbo.

« Nous sommes des républicains et attachés aux principes qui promeuvent un fonctionnement régulier des institutions de l’Etat. Néanmoins, il y a lieu de trouver des réponses idoines pour un apaisement social, la confiance dans le processus, et dans des garanties de sécurité, à tous les acteurs », soutient la DMK qui réaffirme qu’elle se battra pour qu’il n’y a plus d’élection à problème au Togo.

Portée par Mgr Philippe Fanoko Kpodjro, archevêque émérite de Lomé, la DMK est, selon les dernière présidentielle, la deuxième force politique du pays. Son candidat à cette élection vit au lendemain du scrutin en exile tout comme le prélat qui a soufflé ce 30 mars 2023, ses 93ème bougie.

 

Albert AGBEKO

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy