Take a fresh look at your lifestyle.

Cameroun – CovidGate : Plusieurs ministres convoqués à comparaître devant le Tribunal Criminel Spécial

Le Fonds Monétaire International (FMI) réclame une enquête au Cameroun sur la gestion des 180 milliards de FCFA destinés à la lutte contre la COVID-19. Plusieurs hauts fonctionnaires, dont le Ministre de la Santé Manaouda Malachie, sont convoqués à comparaître devant le Tribunal Criminel Spécial (TCS).

 

UN CRI D’ALERTE DU FMI

 

TOGOCOM

L’alerte du FMI fait suite à une série de constatations troublantes liées à la gestion des fonds alloués pour combattre le COVID-19 au Cameroun. Plusieurs ministres, notamment ceux de la Santé, de l’Économie, des Finances et de la Recherche Scientifique et de l’Innovation sont concernés par l’enquête en cours.

 

DES IRREGULARITES INQUIETANTES

 

Le Ministère de la Santé Publique est accusé d’avoir passé quatre marchés de médicaments d’un montant total de 536,44 millions de FCFA. Pourtant, aucune trace de leur stockage ou de leur utilisation n’a été retrouvée. Le risque de détournement est jugé « très élevé » par la Chambre des Comptes. En outre, le Ministre de la Santé, Manaouda Malachie, est suspecté de surfacturation à hauteur de 15,3 milliards de FCFA au profit de la société Mediline Medical Cameroon SA dans le cadre de l’achat de tests de dépistage.

 

Des travaux non achevés et payés à hauteur de 1,25 milliard de FCFA, ainsi que des doubles paiements de marchés générant un préjudice de 708,4 millions de FCFA, sont également relevés par l’enquête.

 

HCRUNN
Le Ministre camerounais de la Santé, Manaouda Malachie

 

UNE TRANSPARENCE EN QUESTION

 

Malgré le rapport d’exécution produit par le Ministère des Finances, Manaouda Malachie n’a pas réussi à justifier l’utilisation de 45,9 milliards de FCFA versés par le Ministère des Finances pour l’avance de trésorerie.

 

Alors que la pandémie continue de frapper le Cameroun, la révélation de ces soupçons de mauvaise gestion alimente la défiance envers les instances gouvernementales. L’enquête du TCS et la demande du FMI témoignent d’une volonté internationale de garantir la bonne utilisation des fonds dédiés à la lutte contre le COVID-19.

 

Des ministres camerounais à l’église pour implorer la protection divine

 

togoscoop.tg / 237online.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy