Take a fresh look at your lifestyle.

Discours sur l’état de la nation : Un exercice difficile pour Faure Gnassingbé

 

 

Exigence constitutionnelle à laquelle Faure Gnassingbé, le président de la République togolaise s’est rarement plié. Il s’agit du discours sur l’état de la nation. Mais selon une communication officielle rentrant dans le cadre des festivités marquant le 63ème anniversaire de l’accession du Togo à l’indépendance, le numéro 1 togolais s’adressera ce mercredi 26 avril 2023 dans la matinée au parlement.

TOGOCOM

En 18 ans de règne, c’est la troisième fois que Faure Gnassingbé fera l’état de la nation devant le parlement. La première fois, c’était en 2006. La seconde fois c’était en 2019. Selon les sources proches de la Présidence, Faure Gnassingbé s’était engagé à poursuivre cette initiative si la Covid-19 n’était pas apparue.

Selon l’article 74 alinéa 2 de la constitution : « Le Président de la République s’adresse une fois par an au Parlement sur l’état de la nation ».

A chaque fois que le Président Faure Gnassingbé fait l’état de la nation, l’opposition traditionnelle n’était pas représentée au parlement.

Contrairement au message de vœux de nouvelle année qui, n’est pas de valeur constitutionnelle et auquel le président Faure Gnassingbé s’est beaucoup plus attaché même si là aussi il faut compter avec ses caprices.

HCRUNN

En inscrivant le discours sur l’état de la nation dans la constitution, les rédacteurs de la Loi fondamentale du pays n’ont pas voulu inaugurer seulement un chrysanthème mais au contraire. Cette tradition devra permettre au chef de l’exécutif de faire l’état des lieux de l’année écoulée et projections sur l’année à venir. Ce discours devra permettre également de faire le point sur la situation économique, sociale et financière du pays, de réaffirmer ses objectifs et de réaliser quelques grandes annonces pour les prochains mois. A titre d’exemple, c’est lors du dernier discours sur l’état de la nation que Faure Gnassingbé a annoncé la revalorisation du pouvoir d’achat à travers la valeur indiciaire et la reprise de l’allocation de départ à la retraite. Même ces mesures ont connu une application à demi-teinte.

Au Togo, la constitution n’a pas fixé de période à laquelle ce discours doit être prononcé. Mais selon la tradition instaurée par Faure Gnassingbé, il a lieu à la veille de la fête de l’indépendance, c’est-à-dire le 26 avril.

Au Togo, ce discours n’est pas suivi de questions.

 

 

Albert AGBEKO

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

1 commentaire
  1. […] Lire aussi: Discours sur l’état de la nation : Un exercice difficile pour Faure Gnassingbé […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy