Take a fresh look at your lifestyle.

JIF : Le geste de bravoure et de solidarité des femmes de l’ANPE-Togo

Placé sous le thème de « Pour un monde digital inclusif : innovation et technologies pour l’égalité des sexes », la Journée internationale des droits de la femme (JIF) a été diversement célébrée un peu partout  dans le monde. Loin des tintamarres et du show médiatique qu’on a observe ici et là à l’occasion de cette journée, c’est un geste empreint d’empathie et de solidarité qu’a choisi d’accomplir le personnel féminin de l’Agence nationale pour l’emploi du Togo (ANPE-Togo). Après avoir été l’année dernière au chevet des enfants d’un orphelinat à Lomé, cette année, ces femmes ont mis le cap sur les régions des Savanes, une région martyre du terrorisme. Dans la ville de Dapaong, environ 600 km au nord de Lomé, les femmes de l’ANPE-Togo ont apporté leur assistance aux élèves déplacés de la préfecture de Kpendjal et de Dapaong victimes des attaques terroristes. Par ce geste, ces femmes témoignent leur solidarité à l’endroit de ces élèves et de leurs parents.

Composé de 230 sacs de 30 kg de riz, 50 cartons d’huile (200 bouteilles d’huile de 1 litre), 15 cartons de 200 pains de savons, 30 cartons de pâtes alimentaires, 14 cartons de détergents, 12 cartons de sardines (soit 600 boites), 13 cartons de tomates en boîtes (600 boites) ; d’un coût total estimé à quatre millions (4.000 000) de francs CFA, ce don a été remis à environ 700 élèves.  La cérémonie de remise s’est déroulée aux affaires sociales de Dapaong, pour plus de 300 élèves ; ensuite à l’EPP Mendouri-centre pour plus de 430 élèves.

Souhaitant la bienvenue au personnel de l’ANPE-Togo, Mme Lene Mélanie, cheffe division vie scolaire, Représentant le Directeur régional de l’éducation, a tout d’abord rappelé le dicton : « Un ventre affamé n’a point d’oreilles ». Pour elle, ce geste vient soulager les peines des parents et contribuera à amélioration des résultats scolaires des enfants. « Je voudrais vous rassurer que vous faites œuvre utile et tous les élèves ici présents sont contents de ce don surtout les élèves déplacés. Quand ils auront bien mangé ce sont les résultats qui seront améliorés et ainsi l’éducation se porterait mieux », a-t-elle indiqué.

TOGOCOM

Pour sa part, Bintou Barry, n’a pas caché son émotion. Au nom de ses camarades, elle a exprimé ses remerciements aux donateurs. « Nous sommes fiers d’avoir reçu ce cadeau. Nous disons merci au chef de l’Etat et aux femmes de l’ANPE. Nous vous promettons de bien travailler et de réussir à la fin de l’année pour le développement du pays », a-t-elle déclaré.

Les femmes de l’ANPE-Togo agréablement touchées par la chaleur de l’accueil qui leurs a été réservée par les bénéficiaires malgré leur situation n’ont pas manqué de leur exprimer leur compassion et attachement.

remise de don
un responsable féminin de l’ANPE remettant un colis à un élève déplacé

Pour Mme Balouki Essossinam, la porte-parole des femmes de l’ANPE-Togo, le personnel féminin de l’ANPE-Togo en laissant ses activités professionnelles quotidiennes pour se retrouver dans les Savanes, « ce n’est ni un hasard ni de la complaisance, c’est toujours et encore notre cœur de mère. Boostées par l’esprit de solidarité qui nous amène aux côtés des élèves forcés de quitter leurs établissements scolaires pour d’autres établissements à cause de l’insécurité et aussi des catastrophes naturels », a indiqué Mme Balouki. De plus, a-t-elle poursuivit, leur geste répond à l’appel à la solidarité nationale lancé par le gouvernement à l’endroit des familles déplacées.

S’adressant aux apprenants, la porte-parole du personnel de l’ANPE-Togo leur a prodigué d’utiles conseils. Malgré la situation qu’ils traversent ils ne doivent pas se laisser aller à la paresse. « Chers apprenants, vous êtes appelés à fuir la paresse et autres vices du monde, mettez-vous au travail, persévérez la réussite ne s’obtient qu’au bout de l’effort », leur a-t-elle conseillé.

A l’endroit du corps enseignant, Mme Balouki les a remerciés pour le caractère fastidieux de leur tâche mais combien noble car contribuant à la formation des grands hommes et de grandes femmes.

Et enfin, réceptionnant ces dons, le Représentant du préfet de l’Oti et du maire de l’Oti 1, a remercié la délégation pour avoir bravé les difficultés et la peur pour être dans les Savanes.

HCRUNN

« Depuis que notre zone, la Savane, est déclarée zone rouge les gens ont peur de franchir la région des Savanes mais si les femmes ont eu le courage ça veut dire qu’ensemble on peut combattre le terrorisme », a-t-il déclaré.

Vue partielle des élèves venus recevoir des dons

Il s’est réjoui du geste des femmes de l’ANPE-Togo qui répond aux préoccupations des autorités togolaises. « Nous sommes fières que des gens ont pensé à nos élèves, à nos élèves orphelins, à nos élèves qui se sont déplacés ; non pas à cause de leur volonté mais pour un problème d’insécurité ou pour un phénomène naturel », a souligné M.

Abordant la crise sécuritaire, le représentant du pouvoir central a félicité les FDS qui font un travail louable pour permettre de vivre dans la quiétude. Il a appelé à une cohésion entre civiles et FDS pour combattre le terrorisme.

Enfin, il a souhaité que d’autres bonnes volontés emboîtent le pas à l’ANPE-Togo car a-t-il conclut « ces enfants qui sont devant nous s’ils n’ont rien à manger, ils n’iront pas à l’école et s’ils ne vont pas à l’école c’est le Togo qui perd ».

 

Clarisse AFANOU

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy