Take a fresh look at your lifestyle.

Le parquet financier demande un procès pour Vincent Bolloré pour corruption au Togo

 

Selon des « sources proches du dossier » à l’AFP, le parquet financier a demandé un procès pour le milliardaire Vincent Bolloré pour corruption au Togo.

Le Parquet national financier (PNF) a requis un procès contre l’homme d’affaires Vincent Bolloré pour corruption dans l’enquête sur l’attribution frauduleuse de la gestion des ports de Lomé au Togo et de Conakry en Guinée entre 2009 et 2011, a appris l’AFP de source proche du dossier ce vendredi 7 juillet 2024.

TOGOCOM

Vincent Bolloré demande un non-lieu

Saisis depuis 2013, des juges financiers parisiens soupçonnent le groupe Bolloré, sa tête de proue Vincent Bolloré et deux autres hauts responsables d’avoir utilisé les activités de conseil politique de la filiale Euro RSCG (devenue Havas) pour décrocher frauduleusement la gestion du port de Lomé au moment de la campagne de Faure Gnassingbé à l’élection présidentielle 2010 au Togo. Sollicitée, la défense du milliardaire a indiqué qu’elle demandait le non-lieu.

Vincent Bolloré sera alors jugé pour avoir troqué l’obtention du port de Lomé contre la campagne électorale que sa société Havas (dirigé au Togo par Patrick Kodjovi Senam Bolouvi, demi-frère du président togolais), a faite pour Faure Gnassingbé en 2010. Il s’agit de corruption d’agent public étranger, une infraction au regard du code pénal français.

Réactions politiques

Interrogées sur cette affaire, les autorités togolaises ont déclaré qu’il s’agit d’une affaire franco-française.

HCRUNN

Quant à la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK), elle avait déclaré à l’époque qu’elle se préparait pour être partie civile à l’ouverture du procès.

Une chose est sûre, le peuple togolais n’a jamais eu connaissance du contrat de concession conclu entre Bolloré et l’État togolais concernant le Port de Lomé. On ne connait pas non plus le montant versé par Bolloré ni la durée du contrat encore moins les obligations de Bolloré et les droits de l’État togolais.

Sur le même sujet : Pour 3 740 milliards de FCFA, Vincent Bolloré cède ses activités de logistique en Afrique à MSC

Plus grave, Bolloré sachant qu’il ne s’en sortira pas de cette affaire de corruption, avait reconnu les faits et a plaidé coupable pour voir sa peine atténuée. N’ayant pas eu gain de cause, il finit par vendre le contrat de concession et les autres contrats qu’il a eus en Afrique à MSC pour la somme de 5.7 milliards d’euros soit 3740 milliards de FCFA.

 

Togoscoop avec Ouest-France

E-Mail: togoscoop@gmail.com

 Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy