Take a fresh look at your lifestyle.

Lecture : Le coup de pouce de l’association CEG Kodjoviakopé ma Référence

 

Avec le tout numérique aujourd’hui dans les foyers, les jeunes délaissent la lecture au profit l’écran. Cette déperdition drastique amène à s’interroger sur la capacité de cette tranche d’âge à engager une pensée critique et à préserver la culture littéraire inquiète. C’est pourquoi l’Association CEG de Kodjoviakopé, ma Référence (CKR), a initié le vendredi 10 mai 2024 une séance de lecture à l’intention des élèves de l’Ecole privée Akouété-Akué de Kodjoviakopé. Une façon pour ladite association de donner goût à la lecture aux élèves.

Cette initiative qui est à sa première édition, rentre dans le cadre de la célébration en différé de la journée internationale du livre et du droit d’auteur célébrée chaque année le 23 avril.

TOGOCOM

Déclamation de poésie, de lecture et de récitation ont meublé cette soirée très riche au cours de laquelle les élèves ont redoublé de créativité pour séduire le public constitué de parents, enseignants, membres de l’association et de curieux. Le plus captivant a été la lecture faite avec maestria d’un texte en langue nationale éwé qui a reçu un tonnerre d’applaudissements.

Dans son adresse la présidente de l’association CKR, Mme Aïkatou Brassié, a tout d’abord remercié les élèves de l’école Akouété-Akué et à travers eux les responsables dudit établissement qui sert également de lieu réunion pour l’association pour ses réunions trimestrielles.

Elle est également revenue sur cette première édition de la journée du livre qui devrait avoir lieu en avril mais faute d’agenda, elle n’a pas pu avoir lieu.

Aïkatou Brassié, la présidente s’adressant à l’assistance

 

Cette célébration, selon Mme Brassié, découle du constat selon lequel « aujourd’hui, beaucoup d’élèves ne s’adonnent plus à la lecture comme auparavant. Ils ont de la peine à prononcer certains mots, ceci est dût au manque de lecture. L’élève qui a l’habitude de lire 10 mn par jour n’a pas de difficulté à bien assimiler ses cours, à bien comprendre ses cours et les exercices qu’on lui donne à l’école », a-t-elle indiqué insistant sur l’importance de l’éducation scolaire et de donner goût à la lecture aux élèves.

Honoré par le choix porté sur son école, le directeur de l’école, M. Akouété-Akué Adovi, a déclaré qu’il a vu ses élèves faire parfaitement la lecture sans avoir froid aux yeux. « C’est la preuve que nous sommes sur une bonne piste. C’est la preuve aussi que les enseignants aussi font un travail impeccable », souligne-t-il.

HCRUNN

S’agissant de la lecture elle-même, le directeur estime qu’elle est « la clé du succès, c’est le soubassement du succès. La lecture nous fait voyager, sans la lecture l’homme n’évolue pas. Mais bizarrement, la lecture a tendance à disparaitre avec l’apparition de l’informatique. De ce fait, je remercie l’association CKR de donner un coup de fouet à la lecture. Ce qui fait que ceux qui ont vu leurs camarades être primés à la suite de la lecture aujourd’hui seront motivés prochainement à leur emboiter leurs pas », a-t-il insisté.

Parlant de l’élève dont la lecture faite en éwé a été chaleureusement acclamée, M. Akouété-Akué Adovi estime que dans son établissement : « Dès la sixième on a des matières facultatives parmi lesquelles l’éwé. Toutes ces matières aident les élèves surtout ceux à l’examen à avoir des notes supplémentaires. Nous avons un professeur d’éwé qui fait aussi bien son travail et cette fille s’intéresse particulièrement à la langue éwé. L’éwé est notre langue maternelle, nous devons la maitriser d’abord avant d’apprendre la langue étrangère ».

Vue partielle de l’assistance

 

Notons qu’à l’issue de cette soirée, les meilleurs élèves ont été primés. Ils ont reçu des fournitures scolaires et un diplôme.

Créée en 2015 par les anciens élèves du CEG Kodjoviakopé, actuel lycée de Kodjoviakopé, l’association CKR est née sur les réseaux sociaux avant de prendre forme dans la réalité. Elle est enregistrée au niveau du ministère de l’administration territoriale. Elle a pour but de promouvoir l’excellence en milieu scolaire, aider les orphelinats, les prisonniers. Elle œuvre également dans la sensibilisation sur les maladies sexuellement transmissibles, le secourisme…

 

Francine DZIDULA

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy