Take a fresh look at your lifestyle.

Siège permanent au Conseil de sécurité : Un pasteur suggère aux pays africains le boycott de la prochaine AG de l’ONU

 

Avec une population de plus d’un milliard, l’Afrique est le seul continent non représenté au sein du Conseil de sécurité de l’Organisation des nations unies (ONU).  De ce fait, le continent est exclu des grandes décisions du monde étant donné que le conseil de sécurité est l’organe de décision le plus actif en matière de paix et de sécurité dans le monde. Face à cette injustice, une large majorité des États membres s’accordent à penser que la composition actuelle du conseil de sécurité ne reflète plus les réalités de la communauté mondiale.

TOGOCOM

C’est ainsi que des appels lancés sont depuis près de trois décennies pour la réforme rapide du conseil de sécurité et son élargissement afin d’accroître sa représentativité, son efficacité et sa légitimité de tous dans le monde. Mais ces appels sont restés lettres mortes. Une lenteur qui ne cesse de faire réagir les pays exclus notamment les pays en voie de développement.

Réagissant ce 28 août 2023 lors des festivités marquant le 60ème anniversaire du discours de Martin Luther King, pasteur Edoh Komi, le Président du Mouvement Martin Luther King a appelé les pays africains à boycotter la prochaine assemblée générale de l’ONU si le continent n’obtient pas un siège permanent au sein du Conseil de sécurité.

Pasteur Edoh Komi, Pdt MMLK

« Si les dirigeants d’Afrique sont conscients à la tête de leur pays, ils auraient déjà défendu le droit du continent à siéger à l’ONU au conseil de sécurité. C’est le lieu pour nous de l’exiger sinon à la prochaine Assemblée générale des Nations unies doit être boycottée par l’Afrique », a martelé pasteur Edoh qui a dénoncé également les accords coloniaux.

HCRUNN

Notons que dans les discussions concernant l’entrée de nouveaux membres permanents, il s’est dégagé un certain consensus autour de l’Allemagne et du Japon, à une réserve près : celle des pays en développement qui sont peu enclins à creuser le déséquilibre au profit des pays industrialisés. Quant à l’Afrique, un siège lui serait attribué au titre d’un des trois grands ensembles géographiques en développement : l’Afrique, l’Asie, l’Amérique latine. Reste à identifier les États qui pourraient représenter ces ensembles selon une rotation établie.

 

 

Francine DZIDULA

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy