Take a fresh look at your lifestyle.

Togo: BATIR 5ans après, l’heure est au bilan

Même s’il est absent du pouvoir législatif togolais pour l’actuelle législature, le parti politique BATIR n’a pas à rougir. En cinq ans d’existence, il a eu à siéger au sein de l’Assemblée nationale. Ce qui est un exploit sur l’échiquier politique togolais. A l’occasion de la célébration du 5ème anniversaire de sa création, une journée de réflexion sous le thème : « cinq ans de BATIR, réflexions et perspectives dans le nouveau contexte politique » a réuni les membres et sympathisants du parti à la truelle à Cacavéli à Lomé.

Cette journée de réflexion qui se tient au lendemain du double scrutin auquel a pris part BATIR, il s’agit pour les délégués de discuter des stratégies du parti pour améliorer ses performances électorales futures et renforcer sa présence sur la scène politique nationale ; renforcer la communication et l’engagement citoyen, en créant des liens plus forts avec les électeurs et en mobilisant davantage de soutien autour des idées et projets, comprendre et analyser le contexte politique actuel, notamment le changement de régime, pour mieux adapter ses stratégies.

TOGOCOM

Souhaitant la bienvenue aux participants au nom de la présidente du parti, Mme Koutoglo Clémentine, cadre du parti, s’est réjouie de la tenue de cette rencontre qui revêt un intérêt capital pour le parti car elle permet de dresser un bilan exhaustif des réalisations du parti, évaluer ses forces et faiblesses, et célébrer les succès obtenus grâce à l’engagement et au dévouement des militants.

vue partielle de la salle

 

« Nous vivons actuellement une période de changements significatifs dans notre pays, le Togo. La réforme constitutionnelle récente, qui a vu notre pays passer d’un régime présidentiel à un régime parlementaire, modifie profondément le paysage politique. Cette nouvelle réalité politique nécessite une compréhension approfondie et une adaptation stratégique de notre part“, a-t-elle indiqué.

Jetant un regard rétrospectif sur le double scrutin législatif et régional d’avril 2024, Mme Koutoglo a imputé le résultat obtenu par le parti à l’immaturité tout en déplorant que certaines formations politiques ont utilisé « des moyens impropres ». Toutefois, s’est-elle réjouie que BATIR, avec 5 élus, est la 2ème force politique présente de la région maritime grâce aux régionales.

Pour le Secrétaire général du parti, Flavien Kodzo Toviavé, ils doivent être fiers du parcours du jeune parti politique. « Nous sommes entrés dans l’arène politique avec un discours novateur,  un discours de développement à la base, nous avons mis l’humain au centre du débat politique et les populations ont compris qu’il y a un nouveau discours, un changement dans la vie politique », appréciant le chemin parcouru.

 

UNE PRESENCE AFFIRMEE SUR LA SCENE POLITIQUE

A sa suite, le rapport d’activité du parti pour les cinq années écoulées a été présenté. Il ressort de ce rapport présenté par M. Blivi, un cadre du parti, qu’en 5 ans, le parti a élargi la base de ses militants. Durant cette période, BATIR a pris part à trois consultations électorales avec des résultats divers : une législative soldée par l’élection de deux députés à l’Assemblée nationale ; une municipale soldée par l’élection de 6 conseillers municipaux dont un maire (Agoe-Nyivé 3) et un adjoint au maire (Golfe 7). La présence de BATIR dans ces cinq conseils municipaux a permis au parti de faire valoir ses idées de développement à la base. Et enfin, le double scrutin législatif et régional du 29 avril 2024 qui a permis au parti de sortir du grand Lomé et de présenter des candidats dans six circonscriptions électorales à savoir : Danyi, Agoè-Nyivé, Avé, Golfe, Lacs et Zio. Les résultats au terme de ce double scrutin n’ont pas permis à BATIR d’être représenté à l’assemblée nationale. Par contre, le parti dispose de cinq conseillers régionaux élus dans les préfectures Agoè-Nyivé, Avé, Golfe, Lacs et Zio pour le compte de la région maritime au terme de l’élection régionale.

Par ailleurs, pour la présidentielle de 2020 à laquelle il n’a pas participé, le parti a porté son soutien au candidat du parti au pouvoir Faure Gnassingbé.

HCRUNN

Au cours de cette même période, cette formation politique a également participé à des échanges entre le gouvernement et les acteurs politiques pour discuter des sujets importants et d’actualités du pays à travers la Concertation nationale entre acteurs politiques (CNAP) et le Cadre permanent de concertation (CPC). Ces rendez-vous entres acteurs politiques ont permis au parti de prendre connaissances de certaines démarches du gouvernement, de faire des propositions et de faire certaines réformes politiques.

Il faut aussi souligner que pour se conformer à la charte des partis politiques en vigueur dans notre pays, le parti a organisé son premier congrès statutaire le 03 mars 2024. Congrès qui a abouti à la reconduction de Mme Vincenzia MEYER comme présidente du parti les cinq prochaines années.

 

Lire aussi : BATIR : Mme Vincenzia Meyer rempile pour 5 ans

 

Question d’actualité. L’honorable Atsou Fiacre a entretenu l’assistance sur la nouvelle constitution entrée en vigueur dès le 6 mai 2024 par sa promulgation par le président de la République et qui bascule le pays d’un régime présidentiel à un régime parlementaire. A cet effet, le secrétaire général adjoint du parti a présenté et expliqué les grandes innovations contenues dans la nouvelle Constitution et les défis auxquels BATIR doit s’atteler pour continuer par exister sur la scène politique togolaise.

A souligner que le Bureau exécutif national du parti a profité de l’occasion pour présenter aux militants et sympathisants, les 5 conseillers régionaux élus au terme des élections législatives du 24 Avril 2024.

Les 5 conseillers régionaux

Notons que se réclamant du courant Social-démocrate, le parti BATIR prône un Etat-social, au sein d’une économie capitaliste de marché, à même d’assurer les droits sociaux de l’individu.

 

Albert AGBEKO

E-Mail: togoscoop@gmail.com

 Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy