Take a fresh look at your lifestyle.

Un colloque en hommage au prof. Adamah Ekué Adamah ouvert à Lomé

Près de deux décennies après la disparition du philosophe togolais, le professeur Adamah Ekué Adamah, son souvenir demeure vivace dans le cœur de ceux qui l’ont connus et particulièrement ses anciens étudiants et collègues. Ceux-ci ont décidé de lui rendre hommage et c’est à travers un colloque qui s’est ouvert ce 15 mai 2023 sur le campus de l’université de Lomé.

Placé sous le thème : “identité et différence : (re) penser un axe du discours esthétique africain”, durant deux jours ce colloque sera ponctué de diverses communications sur différentes thématiques si chères à l’illustre disparu.

TOGOCOM

La conférence inaugurale a été prononcée par Kangni Alemdjrodo, maître de conférences à l’université de Lomé et portait sur le thème : “L’insaisissable africanité au regard d’une approche alchimique de l’art et de l’être en soi. Une démarche picturale du plasticien Laka Aka Léopold Ankudé”.

En dehors des communications, une cérémonie d’hommage proprement dite sera rendue au professeur émérite Adamah Ekué Adamah à la fin du colloque prévue ce 16 mai 2023 en présence de familles, amis, collègues, étudiants…

Intervenant par visioconférence, le président du comité d’organisation, Gustave Ahadji justifiant cet hommage a déclaré : ” il nous a semblé essentiel d’aller à la recherche d’informations sur les acteurs qui ont inspiré et ont participé à l’effervescence et à l’animation de la conviction au plus fort de la pensée dans notre pays”.

Le prof Adamah Ekué Adamah est “un grand homme, un grand pédagogue”, a témoigné le vice-doyen de la Faculté des sciences de l’histoire et de société.

HCRUNN

Le prof Adamah Ekué Adamah a beaucoup travaillé sur l’art africain. Pour son ancien étudiant, le prof Akakpo Yaovi, “il s’est interrogé sur l’évolution de l’art, du patrimoine artistique africain. Il a interrogé les enjeux que représentaient le rapatriement du patrimoine artistique africain ailleurs dès 1980. Il avait une conscience précoce de ce que les gens ne voient qu’aujourd’hui.Heureusement que tout le monde s’est saisi cette question aujourd’hui, ça nous permet de reposer le débat”, a-t-il confié.

Ce dernier était également à la tête d’une équipe qui publié il y a quelques mois trois ouvrages grâce aux manuscrits du regretté professeur. Ces trois ouvrages ont pour titre: “Un lui-même introuvable”, “L’art africain à la recherche d’une nouvelle esthétique” et enfin “le sens de la praxis artistique chez Paul Ahyi”.

Né en 1952, Adamah Ekué Adamah, a fait ses études supérieures à Paris I, Sorbonne, a l’UER d’art contemporain et d’archéologie. Sa thèse de doctorat de 3e cycle, soutenue en 1980, a porté sur “L’insaisissable africanité” et les métaphores de l’art africain. Il a été enseignant-chercheur à l’université de Lomé où il a dirigé le département de philosophie et sciences sociales appliquées.

Francine DZIDULA
EMAIL : togoscoop@gmail.com
Tél (00228) 90 96 63 64/99 56 57 88
Pour vos reportages, annonces et publicités, contacter le service commercial de votre site togoscoop.tg

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy