Take a fresh look at your lifestyle.

Elections législatives 2024 en France : La candidate indépendante Julie Lagui à la conquête de l’électorat togolais

Le président français Emmanuel Macron a surpris la classe politique de son pays par la dissolution de l’Assemblée nationale à la suite des élections européennes qui ont vu la victoire des partis de l’extrême droite. Cette dissolution qui est la sixième dans la Vème République renvoie à des élections législatives anticipées dont le premier tour est fixé sur le 30 juin 2024 et le second le 7 juillet 2024. Dans la course pour ces élections et pour le compte de la dixième circonscription des Français de l’étranger, la Franco-ivoirienne Julie Lagui se présente en tant que candidate indépendante.

A quelques heures de la fin de la campagne électorale pour le premier tour, la candidate indépendante a entamé une course contre la montre qui l’a conduit dans plusieurs pays de sa circonscription électorale dont la Côte d’ivoire, le Bénin, le Togo. Au cours de son escale togolais, Julie Lagui a rencontré la presse locale. Au cours de cette rencontre, cette candidate ouverte et attentionnée a dit les raisons pour lesquelles elle qui, a été une fervente soutient à la candidature d’Emmanuel Macron, a décidé de se lancer dans la course en tant qu’indépendante pour représenter les Français de l’étranger.

TOGOCOM

Vivant actuellement en Belgique, Julie Lagui qui est issue du milieu associatif s’intéresse aujourd’hui à la chose politique d’où sa candidature qui est fondée sur des valeurs de la République.

Elle regrette la progression des partis de l’extrême en France surtout lors des dernières élections de 2024. « On se retrouve dans un paysage où on a plus les extrêmes. On a le choix qu’entre l’extrême gauche et l’extrême droite alors on s’est dit qu’il faut qu’on puisse proposer une alternative, quelque chose d’autres qui puisse ressembler à la France que nous voulons avoir », a-t-elle déclaré sur les motivations de son engagement.

Pour Mme Lagui, il faut susciter un engagement auprès de sa communauté mais un intérêt des binationaux pour la chose publique. « Quand on vit dans un pays, quand on est citoyen d’un pays, c’est aussi être actif dans ce qui se passe, dans la vie de la communauté, dans la vie tout court (…)», a-t-elle souligné.

Et de poursuivre que les immigrés et les binationaux ne sont pas le problème de la France pour la simple raison que « des personnes comme moi on travaille, on paie nos taxes, on participe à des activités, on est membres des associations, on respecte les lois …»,

Et donc pour Julie Lagui, ce qui justifie sa candidature est qu’elle connait les besoins de ses compatriotes vivant à l’étranger même si la problématique des pays dans lesquels ils vivent est différente de la problématique qui concernent les Français vivant en France.

Pour les électeurs de la dixième circonscription électorale, Julie Langui leur dit que « nous sommes un, vivre à l’étranger est une force et vous devez également se mettre à la place de ceux qui vivent chez vous en France », a-t-elle insisté.

HCRUNN
Julie Lagui entouré de son staff

S’agissant de ses chances d’être élue, la Franco-ivoirienne répond : « Je suis une candidate unique. Personne ne peut savoir ce qu’un jour peut enfanter. J’ai la chance d’être candidate, de pouvoir défendre mes idées ; d’abord oser le faire et aller jusqu’au bout. J’ai la chance d’avoir côtoyé, de rencontrer des gens avec qui j’ai échangé au téléphone, sur les réseaux sociaux. Il y a quelqu’un qui me disait « Madame continue ». Il n’y a pas de plus grand cadeau que ça. Je ne regarde pas qui va gagner. Je regarde premièrement à l’utilité de ce que je suis en train de faire parce que servir son pays c’est le plus important, c’est l’aimer et lui donner toute sa force, faire appliquer ses projets », confie-t-elle avec détermination.

Pour celle qui prône la justice sociale et l’intégration des immigrés, « la France est un grand pays et pour ceux qui vivent à l’étranger, je crois que nous sommes bien accueillis. Aujourd’hui ne laissons pas certains partis politiques font croire que les immigrés sont le problème de la France, je ne le crois pas. Au contraire, ils sont une richesse. Et nous qui sommes à l’étranger, nous sommes tellement bien accueillis. La France est un grand pays par sa culture, par sa langue, il n’est pas question qu’on laisse ce pays aller à la dérive. Il y a encore en France, des hommes, des femmes issus de l’immigration qui aiment ce pays. Il y a des binationaux qui aiment ce pays, il y a des femmes et des hommes qui travaillent légalement et qui respectent les droits de ce pays. Ne laissons pas croire que la France est un pays raciste », déclare la candidate en conviant les électeurs à un choix responsable le 30 juin 2024 pour que continue de rayonner la France et ses valeurs de liberté, égalité et fraternité dans le monde.

 Au Togo, ils sont environ 2600 Français inscrits sur la liste électorale.

Notons que la dixième circonscription comprenant les pays suivants : Afrique du Sud, Botswana, Lesotho, Malawi, Mozambique, Namibie, Eswatini, Zambie, Zimbabwe, Comores, Madagascar, Maurice, Seychelles, Égypte, Soudan, Soudan du Sud Djibouti, Érythrée, Éthiopie, Somalie, Burundi, Kenya, Ouganda, Rwanda, Tanzanie, Bénin, Ghana, Nigeria, Togo, Cameroun, République centrafricaine, Tchad, Gabon, Guinée équatoriale, Sao Tomé-et-Principe, Angola, Congo, République démocratique du Congo, Irak, Jordanie, Liban, Syrie, Arabie saoudite, Bahreïn, Émirats arabes unis, Koweït, Oman, Qatar, Yémen, Territoire britannique de Sainte-Hélène.

 

 

Albert AGBEKO

E-Mail: togoscoop@gmail.com

 Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy