Take a fresh look at your lifestyle.

Me Elom Kpadé, le nouveau visage de défenseur des droits de l’Homme

 

Il n’affectionne pas tellement les médias comme ses devanciers d’il y a une dizaine d’années qui étaient matin, midi et soir sur les médias. Et pourtant, l’homme abat un travail colossal dans la défense des faibles, des opprimés.  Il fait juste honneur à la défense des droits de l’homme. Il s’agit bien évidemment de Me Elom Kpadé.

TOGOCOM

Décrit comme un bosseur méticuleux qui s’attarde sur les moindres détails, Me Elom Kpadé fait aujourd’hui la fierté du barreau togolais. Il est ce qui reste de plus noble, de plus professionnel et de plus avide dans la défense de la veuve et de l’orphelin dans notre pays, là où ses confrères ont démissionné par avidité et pour éviter des acharnements.

Son cabinet situé à Hedzranawoe en face de la clinique Saint Joseph, est devenu aujourd’hui le refuge des sans voix. Journalistes, activistes et acteurs de la société civile se bousculent aux portillons du cabinet. Ferdinand Ayité et Isidore Kouwonou (l’Alternative), feu Joel Egah (Fraternité), Médard Amétépé et Géraud Afanwoubo (Liberté), l’Association des victimes de la torture au Togo (ASVITTO)…ont pour conseil le cabinet de Me Kpadé.

« Le travail bien fait », la devise de l’avocat a tout son sens surtout ces derniers temps où il engrange des succès dans la défense de plusieurs dossiers preuve que la compétence n’a pas de concurrence. Ainsi, après avoir obligé la chambre administrative de la Cour suprême à infliger un cinglant désaveu à la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) dans le dossier de 3 mois de suspension du quotidien Liberté, (une des rares fois qu’un tribunal administratif au Togo condamne l’Etat), Me Kpadé a acculé l’avocat de l’Etat togolais dans le dossier de « Tigre révolution » devant la Cour de justice de la CEDEAO au point où ce dernier a préféré déserter le prétoire. Le verdict dans ce dossier est attendu dans les prochains jours. Récemment c’est dans le dossier de nos confrères (Fedrdinad Ayité, Isidore Kouwonou et Joel Egah, Me Kpadé) qu’il s’est signalé. Pour ne pas servir de caution à ce qui s’apparente comme une justice aux ordres dans cette affaire, ce beau-gars a préféré pour l’honneur jeter l’éponge dans cette parodie de jugement qui a entrainé la condamnation de nos deux confrères.

Rares sont aujourd’hui au Togo les avocats qui ont encore le courage de plaider certains dossiers. Or, l’avocat de par sa fonction est un défenseur de l’injustice. Mais la plupart préfèrent fermer les yeux sur ces injustices et en s’acoquinant avec le plus fort.

HCRUNN

Mais il n’y a pas plus longtemps, on était fier d’appartenir à ce corps de métier, d’appartenir au barreau du Togo. Ce barreau qui, même au temps fort de la dictature rampante, a marché la tête haute et vaillamment dans les rues vers Lomé II dans leur toge pour réclamer plus de liberté, de dignité et de justice est devenu aujourd’hui l’ombre de lui-même. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que les avocats et les étudiants de l’Université de Lomé sont les acteurs clé de l’avènement de la démocratie dans notre pays.

Aujourd’hui que Kokoroko a pacifié l’université, le barreau s’est lui-même rendu en étant complice des exactions, violations des droits de l’Homme et entraves à la liberté par son silence et son mutisme.

Quoi qu’il en soit il y a certains qui continuent toujours par exercer leur profession dans la droiture, la dignité et le respect de la vie humaine.

Et si malgré tout le Seigneur tourne son regard favorable sur ce barreau et veut le racheter par le travail d’un seul avocat, ce sera évidemment Me Kpadé Elom.

 

Albert AGBEKO

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy