Take a fresh look at your lifestyle.

« L’Homme de la Kara vaut trois fois plus qu’un Homme de la Région Maritime », dixit Jean-Pierre Fabre

 

Au Togo, le découpage électoral favorise certaines régions du pays au détriment d’autres. Pour preuve, lors des législatives de 2007 pour 1 421 472 votes, l’opposition a eu 31 députés alors que le parti au pouvoir avec uniquement 922 636 votes a raflé la majorité des sièges au parlement soit 50 députés sur les 81 à l’époque. Depuis lors cette disparité n’a pas été corrigée.

TOGOCOM

Avec les données du Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH 5), la population togolaise s’établit à 8 095 498 habitants. A la lecture de ces résultats, on constate que la Région Maritime, avec 3 534 991 habitants représentant 44% de la population, ne dispose que de 25 sièges, soit 27,5% des députés, ce qui donne 1 député pour 141 399 habitants.

La Région des Plateaux avec 1 635 946 habitants représentants 20% de la population, est dotée de 25 sièges soit 27,5% des députés, ce qui donne 1 député pour 65 419 habitants.

Ainsi, la Région des Plateaux avec moins de la moitié de la population de la Région Maritime a le même nombre de députés que cette dernière.

La Région de la Kara avec 985 512 habitants soit 12% de la population globale a 17 sièges à l’Assemblée nationale, soit 1 député pour 57 971 habitants, pendant que la Région des Savanes avec 1 143 520 habitants soit 14% de la population n’a que 12 sièges de députés, soit 1 député pour 95 293 habitants.

Devant la presse ce mercredi 8 novembre 2023, l’Alliance nationale pour le changement (ANC), le parti de Jean-Pierre Fabre, a dénoncé ces « disparités », « discrimination grave » et « inacceptable » entre les régions, entre les Togolais. Le découpage électoral en vigueur consacre la pratique anticonstitutionnelle de l’inégalité des suffrages, au lieu de veiller à ce que les populations togolaises, dans les régions et préfectures, soient représentées de manière équitable à l’assemblée nationale, a lu le secrétaire spécial du parti Eric Dupuy en début de conférence.

« Depuis 15 ans nous parlons de ce découpage électoral. Il n’y a que ceux qui ne travaillent pas qui ne voient pas l’intérêt de la question du découpage électoral », a déclaré Jean-Pierre Fabre lançant un pic à ses camarades de l’opposition.

« Un député dans la Région Maritime représente 141 000 personnes mais dans les Plateaux un député représente 65 000 personnes ; ça veut dire que l’Homme des Plateaux est deux fois plus important en dignité, deux fois plus de valeur que l’Homme du Maritime. C’est une violation de l’article 5 de la Constitution qui dit que tous les togolais sont égaux ».

HCRUNN

« La région de la Kara, un Homme de la Kara vaut trois fois plus qu’un Homme de la région de la Région Maritime. Qu’est-ce qui justifie cela », s’est-il interrogé pour en conclure que c’est parce que « nous laissons faire ».

« Au Togo, un Togolais est différent d’un Togolais selon la région où il habite. Selon la préfecture d’origine un Togolais a plus de valeur qu’un autre ce n’est pas normal », a encore déclaré le leader de l’ANC.

Le parti est également revenu sur le découpage qui est injuste pour certaines préfectures qui ne peuvent pas être représentées à l’Assemblée nationale, en l’occurrence les préfectures d’Agoè-Nyivé et Golfe, Bas-Mono et Lacs, Kpelé el Kloto, Akébou et Wawa, Anié et Ogou, Mô et Soytouboua, Oti-Sud et Oti, Cinkassé et Tône, Kpendjal-ouest et Kpendjal.

Il est inacceptable que la Région de la Kara qui a 985 512 habitants a pratiquement la même population que la préfecture d’Agoè-Nyivé avec 882 695 habitants ait 17 sièges de députés pendant que les préfectures d’Agoè-Nyivé et du Golfe réunies, 2 188 376 habitants, n’aient que 10 sièges de députés, ont regretté les responsables de l’ANC.

En outre, ont-ils précisé, les préfectures de Danyi et d’Assoli, les deux plus petites préfectures du pays ont chacune deux sièges de députés à l’Assemblée nationale alors que d’autres préfectures plus grandes et plus peuplées ne peuvent avoir un siège de député.

L’ANC a dénoncé ces disparités et ces incohérences grossières délibérément conçues pour dévoyer les élections législatives au profit du système RPT/UNIR.

 

Albert AGBEKO

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy