Take a fresh look at your lifestyle.

Une plateforme pour redorer l’image de la femme commerçante togolaise

 

Jadis, la notoriété de Lomé est connue grâce à ses femmes commerçantes. Aujourd’hui, très loin ce temps où elles faisaient la pluie et le beau temps du secteur commercial du Togo. Ces femmes ne sont qu’aujourd’hui l’ombre d’elles-mêmes. Même si elles sont toujours dans l’activité, elles ne sont que reléguées à la portion congrue des marchés de Lomé et même de l’intérieur du pays. L’essentiel de l’activité commerciale aujourd’hui est détenu par les étrangers notamment les Chinois, les Libanais, les Indo-Pakistanais, les Sahéliens, les Nigérians … qui ont le monopôle de la vente de certains produits en gros et chez qui les Togolais doivent s’approvisionner.

TOGOCOM

Ce constat est bien d’autres à savoir la viabilisation des marchés avec pour conséquence l’absence de sanitaire, de lampadaire, d’assainissements adéquats, de parkings, la mévente, l’accès au crédit, à l’assurance, le vol, les incendies, … a amené un certain nombre de femmes commerçantes des marchés du Togo à se constituer le 25 octobre 2022 en plateforme. Dénommée Plateforme des commerçantes du Togo, la nouvelle organisation entend mutualiser les efforts des commerçantes du Togo pour l’amélioration de leurs conditions de travail et de vie dans les marchés.

La plateforme a été présentée ce 14 avril 2023 aux professionnels de la communication. C’était au cours d’une conférence de presse.

« Notre premier interlocuteur c’est l’EPAM. Nous avons des contacts avec la responsable de l’Etablissement mais on peut aussi se tourner vers les maires pour leur soumettre nos idées afin qu’ils puissent nous aider », a déclaré la Coordinatrice de la Plateforme Mme Rabietou Adjabodé. Et de poursuivre qu’en termes de solution contre les incendies répétitifs dans les marchés togolais : « Nous prévoyions qu’il n’y ait plus dans les marchés les choses inflammables par exemple ne plus faire le feu avec du charbon de bois, ce qui entraine des incendies. Il faut prévoir aussi à côté des bouches d’incendie pour arriver rapidement à bout du feu quand il se déclenche »

Quant à la secrétaire générale de la Plateforme Mme Ihou Edi, elle plaide pour la réorganisation des marchés. Celle-ci passe « par la satisfaction des besoins immédiats des commerçantes à savoir par exemple des sanitaires, rendre visible certains marchés qui ne sont pas connus du public, si tout est place il y aura beaucoup de clients ».

HCRUNN
Le bureau de la plateforme

Le plus gros problème auxquels font fait face ces femmes est la concurrence déloyale des commerçants étrangers. « Nous ne sommes pas xénophobes mais on voit des étrangers qui vendent les produits que nous vendons et plus encore c’est eux qui sont des grossistes et nous nous approvisionnions chez eux. Pire encore nos frères nous retirent les magasins ou les places et les octroient aux étrangers soi-disant qu’ils paient bien les loyers ou les taxes, ça nous dérange, c’est embêtant je ne sais pas quelle solution on va trouver à ce problème ».

Face à ces défis, les femmes se disent unies elles pourront relever les défis auxquels elles font face sur leurs lieux de travail car comme le dit l’adage l’union fait la force. C’est pourquoi, lancent-elles un appel à toutes les commerçantes à rejoindre la Plateforme.

En quelques mois d’existence, plusieurs activités sont déjà à l’actif de la jeune association à savoir : atelier de renforcement des connaissances et capacités de 300 femmes commerçantes venues des différents marchés du Togo sur les compétences commerciales et financières, à la mise en réseau et au mentorat, la formation de 200 femmes en leadership, renforcement des capacités en technique de plaidoyer, formation sur les violences faites aux femmes dans les marchés et leur prévention.

 

 

Francine DZIDULA

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

2 commentaires
  1. Gavi ayawa L'utilisateur dit

    Bjr svp sa c, est quoi?

  2. Ayawa gavi L'utilisateur dit

    I will like to join this group
    I like the idea
    Only if it will be practiced

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy