Take a fresh look at your lifestyle.

Rafle à Lomé : Plusieurs dizaines de personnes interpellées

 

Plusieurs dizaines de citoyens ont été interpellés la nuit dernière dans le secteur d’Agoè-Nyivé, banlieue nord de Lomé. Gardés à la brigade de gendarmerie de Djidjolé communément appelé « Anti-gang », les mobiles de ces interpellations ne sont pas communiqués.

TOGOCOM

Des citoyens ordinaires qui revenaient des sorties ont été surpris par cette patrouille. Parmi les personnes interpellées se trouvent des conducteurs de taxi-moto, des fidèles catholiques qui revenaient des préparatifs d’ordination d’un prêtre, des prostituées mais aussi des personnes interpellées devant leur maison.

« J’ai envoyé mon enfant chercher son frère à l’église. En revenant, ils les ont interpellés. Mais ils ont libéré le petit frère et garder le grand qui avait pourtant sa carte », témoigne un parent venu aux nouvelles de son enfant, croisé ce matin devant l’unité de gendarmerie qui garde les interpellés.

Devant l’unité plusieurs proches des interpellés sont venus, certains mêmes en pleurs. Certains ont apporté des cartes d’identité à leur proche.

« Je devrais faire partie des interpellés mais Dieu m’a sauvé », raconte un conducteur de taxi-moto. Et de poursuivre qu’hier était l’anniversaire d’un haut gradé, il l’a envoyé lui chercher du méchoui. « En revenant, ils m’ont interpellé. Heureusement que l’officier a appelé et ils ont décroché. Ce qui a permis ma libération », raconte ce témoin.

A l’intérieur de la brigade, on peut apercevoir, les personnes interpellées assis à même le sol.

HCRUNN

Certains, les prostituées surtout ont été transférées de Djidjolé à une autre unité.

Contacté pour connaitre les mobiles de l’interpellation, l’état-major des forces de sécurité n’a pas voulu communiquer.

Habituellement, les éléments des forces de l’ordre et de sécurité mènent ces opérations inopinées dans des quartiers de Lomé qui leur permettent de mettre la main sur des délinquants et produits prohibés.

Aux dernières nouvelles, une bonne partie des interpellés a été libérée en milieu de journée.

 

 

Clarisse AFANOU

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy