Take a fresh look at your lifestyle.

SAV : Le marché d’Agoè-Asiyéyé passe le grand rattrapage

Le marché d’Agoè-Assiyéyé est le plus grand dans les communes d’Agoè-Nyivé. Il s’anime chaque 5 jour. En l’instant d’une semaine, le temps de la Semaine africaine de vaccination (SAV), placée sous le thème le Grand rattrapage, ce marché s’est transformé en un centre médico-social. La salle attenante aux bureaux du marché a été transformée en salle de vaccination.

Ce vendredi 9 juin 2023 au matin, nous avons fait un tour dans le marché.

TOGOCOM

Assises sur des bancs par ordre d’arrivée, les femmes du marché accompagnées de leurs enfants attendent leur tour pour passer chez l’agent de santé vaccinateur qui administrera aux enfants leurs doses ou des piqûres en retard sur un des membres inférieurs ou supérieurs en fonction du manque.

Dame Sogbochi, un adepte du culte traditionnel, reconnaissable par les perles qu’elle porte autour des bras mais aussi par son foulard, revendeuse au sein du marché, est venue avec ses deux petits-enfants : Razak et Seybou, âgés respectivement de 4 et 2 ans.

Ces enfants comme pour la plupart des autres, pris en charge par cette campagne, ont été incomplètement vaccinés ou sont des enfants à 0 dose.

« Ce sont des orphelins, leur maman, ma fille a rendu l’âme en voulant donner naissance au dernier Seybou. Je n’ai pas leur carnet de vaccination, c’est avant-hier quand j’ai appris la nouvelle que j’ai demandé à leur papa de me chercher leur carnet. Et aujourd’hui, je suis venue les faire vacciner », raconte la vieille sexagénaire qui se réjouit de la délocalisation de la vaccination au sein du marché.

Mme Amana, est aussi revendeuse au sein du marché. Elle est venue avec ses jumeaux Paul et Pauline. Ces enfants ont raté leur dose. Même si Pauline a été un peu plus courageuse que son second, ils n’ont pas manqué de pleurer quand la piqure perce la chair. Malgré les pleurs de ses enfants, Mme Amana se confond en remerciement à l’endroit du personnel de santé qui a pensé amener cette opération auprès d’eux, sur leur lieu d’activité, le marché.

« C’est très bien que Dieu vous bénisse. On n’a souvent pas le temps de les amener à l’hôpital pour la vaccination. C’est très bien ce rapprochement. C’est avant-hier que j’ai appris la nouvelle et aujourd’hui, je suis venue avec eux », confie-t-elle.

Même son de cloche de la part de Mme Adom, « ça fait plaisir que cette campagne pense à nous les femmes du marché. Compte tenu du temps et de nos occupations, on n’arrive pas à se déplacer. On est très contente de la délocalisation. Mon enfant était à la maison mais j’ai demandé qu’on me l’amène pour recevoir sa vaccination », a déclaré cette dame revendeuse d’oignons dans ledit marché avant d’expliquer qu’elle avait fait toutes les vaccinations à son enfant exceptée celle de deux ans qui, on lui avait dit qu’elle se trouverait à la pharmacie, ce qui l’a découragé.

HCRUNN

Pour maman Ulrich, elle n’a pas raté la vaccination de son enfant. Mais comme elle a appris qu’il y a une opération, elle est venue avec son enfant, c’est là où on lui a dit que ce sont les enfants qui ont raté leur vaccination qui sont pris en compte. Malgré tout, cette dame n’a pas manqué de lancer un appel en direction des autres femmes à respecter les rendez-vous inscrits dans les carnets de vaccination de leurs enfants.

Pour Paul Karami, agent vaccinateur, a confié qu’en moyenne à la mi-journée une trentaine d’enfants sont vaccinés dans le marché. Pour lui, cette campagne de rattrapage dénommée le grand rattrapage concerne les enfants de 0 à 15 mois et parfois au-delà de deux ans. C’est une vaccination de routine pour les enfants qui ont raté ces vaccinations. C’est aussi l’occasion de sensibiliser les parents et leur rappeler leur rendez-vous.

Cette campagne de vaccination qui se situe dans le cadre de la Semaine africaine de vaccination (SAV) qui couvre du 5 au 11 juin 2023 et se déroule dans les districts d’Agoè et du Golfe. Elle consiste à la sensibilisation des populations, identification active des enfants 0 dose ou incomplètement vaccinés dans trois (3) quartiers par district, et enfin une campagne médiatique. Les activités se déroulent dans des endroits clés tels que les ronds-points du marché Agoè Assiyeye et du Monument Baguida, et pour le plein succès de l’opération, des équipes de vaccination sont déployées dans les zones ciblées.


Pendant qu’une partie de l’équipe est à ces lieux ci-haut cités, une autre équipe fait le porte-à-porte toujours dans le but de repérer les enfants 0 doses ou incomplètement vaccinés pour les vacciner.

L’opération est menée conjointement par le ministère de la santé et l’OMS.

 

 

Francine DZIDULA

Email togoscoop@gmail.com

Tél (00228): 90966364/99565788

Pour vos reportages annonces et publicités contacter le service commercial de votre site internet togoscoop.tg

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy