Take a fresh look at your lifestyle.

Lomé : Halte à la privatisation de la plage !

 

L’un des atouts touristiques du Togo est sa plage au sable marin fin. Cette plage, les weekends et les jours fériés, draine souvent des milliers de Togolais mais aussi des touristes avides de lieu de distraction. Le dévolu souvent est jeté sur la plage parce qu’à Lomé, les lieux de distraction sont rares.

TOGOCOM

Mais cette plage, ce bien naturel que la nature a dotée Lomé et qui demeure le seul endroit où convergent librement les habitants de la capitale pour se récréer en l’espace de quelque moment, est entrain de leur échapper. Les Togolais sont dépossédés de tout même ce qui leur procure la joie malgré tout le pays n’avance pas. Bien au contraire!

Commencé avant l’élection des nouvelles autorités administratives décentralisées, le phénomène de privatisation de la plage devient plus poussé sous les nouveaux maires. Ces dernières années, on constate l’érection sur la face littorale de la plage de Lomé, entre l’hôtel Sarakawa et la frontière d’Aflao des baraques de débit de boisson, restaurant, et autres. Avec l’autorisation des mairies des zones où ils sont implantés, ces établissements poussent comme du champignon.

Si autrefois, vous pouvez vous rendre à la plage prendre de l’air, aujourd’hui c’est presque difficile. Il faut payer au minimum 200 F avant d’avoir accès à certains endroits de la plage. Ces opérateurs sous le couvert qu’ils ont aménagé le lieu vous demandent de payer d’abord avant d’avoir accès au lieu. Ainsi, cette plage ce bien commun à nous  tous, n’appartient plus aux habitants de Lomé, ces derniers en sont privés parce que les maires veulent renflouer les caisses de leur mairie oubliant que la population a aussi besoin de lieu de divertissement.

HCRUNN

On ne s’offusquerait pas outre mesure, si les investissements faits sur la plage étaient dans d’autres domaines que la boisson. Là tout ce qui est proposé n’est que la boisson. Ce qui ne donne pas une bonne image à notre pays. Des touristes viennent des pays lointains pour visiter la plage et ce qu’on leur propose ce n’est que la boisson. Que vont-ils penser de notre pays ?

 

 

Albert AGBEKO

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy