Take a fresh look at your lifestyle.

Gestion de la pénurie du carburant : la communication, 1ere lacune du ministre Mivédor Kayi

 

Le Togo est confronté depuis quelques jours à une pénurie de carburant. Dans plusieurs localités du pays, les stations-services sont au rouge. L’or blanc mérite réellement son surnom d’or. Il est difficile de trouver le précieux liquide.

TOGOCOM

Il se négocie à 1500 F voire 2000 F le litre sur le marché noir. Face à une telle situation qui cause beaucoup de dommage à une population déjà rendue exsangue par la vie chère, c’est le silence radio de la part des autorités. Le ministre du commerce, de l’artisanat, de la consommation locale, Mme Kayi Mivédor, n’a pas communiqué laissant libre court aux supputations et rumeurs.

La première interprétation plausible au sein de l’opinion face à cette pénurie était de la lier à une probable hausse du prix du carburant comme le pays en connaît souvent à la veille de toute nouvelle hausse du prix. Mais elle s’est rendue compte que ce n’est pas un blocus que les stations-services se sont elles-mêmes imposées sur le carburant. Mais il n’existe pas, le carburant.

Face à un sujet aussi capital que vital, il n’y a pas eu d’information officielle. Les consommateurs sont laissés à leur propre sort. Le ministère du commerce, de l’artisanat, de la consommation locale qui utilise les divers canaux digitaux pour bombarder la population sur les activités dudit ministère est demeuré silence tout ce weekend sur le sujet.

HCRUNN

Devant un sujet aussi sensible que celui du carburant qui est devenu l’oxygène de la société moderne, on ne peut ne pas communiquer soi-disant que c’est le weekend. Le secteur informel ne connait pas le weekend et il a besoin du carburant pour faire tourner ses activités.

Face à l’urgence, une cellule de crise devrait même être mise sur pied pour informer en temps réel et faire revenir la situation à la normale le plus tôt possible. Sur ce point Mme Mivedor et son équipe ont failli. Ils sont attendus dans les heures à venir ; de la capacité du ministre à réagir et trouver une solution rapide à la situation dépendra de la confiance que la population placera sur elle. Cette dernière, a, part le passé géré un secteur qui, ne l’avait pas mis au-devant de l’actualité, elle vient d’hériter d’un portefeuille ministériel très capital dans le tissu économique du pays. Elle doit avoir une nouvelle approche de la gestion de la chose publique. De sa capacité à réagir promptement et à satisfaire la demande feront qu’elle laissera une marque sur ledit ministère. Tel n’est pas pour l’instant le cas.

A sa décharge, on lui confère qu’elle serait en train de prendre ses marques mêmes si ce n’est pas permis.

 

 

Francine DZIDULA

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy