Take a fresh look at your lifestyle.

Les femmes et les filles sont les plus touchées par la crise de l’eau et de l’assainissement-Rapport UNICEF-OMS

 

Un rapport conjoint publié ce 6 juillet 2023 par l’UNICET et l’OMS met en exergue des disparités entre les sexes en matière d’approvisionnement en eau de boisson, d’assainissement et d’hygiène (EAH) au sein des ménages.

 

TOGOCOM

Selon le rapport, à l’échelle du globe, les femmes sont les plus susceptibles d’être chargées de la collecte d’eau du foyer, tandis que les filles ont près de deux fois plus de chances que les garçons de se voir confier cette responsabilité et y consacrent plus de temps au quotidien, comme l’indique le nouveau rapport.

 

Ce rapport, intitulé Progrès en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène des ménages 2000-2022 : gros plan sur le genre, fournit pour la première fois une analyse approfondie des inégalités de genre en matière d’EAH. D’après ses constatations, les femmes et les filles ont également moins de chances de se sentir en sécurité lorsqu’elles vont aux toilettes hors de leur domicile et sont touchées de manière disproportionnée par les conséquences d’un manque d’accès aux services d’hygiène.

 

« Chaque pas que fait une fille pour collecter de l’eau l’éloigne de l’apprentissage et du jeu, et la met en danger », a déclaré Cecilia Sharp, Directrice Eau, Assainissement et Hygiène et Directrice du Centre d’éducation et de développement de la petite enfance à l’UNICEF. « L’absence de toilettes et d’installations d’approvisionnement en eau et de lavage des mains sûres à domicile prive les filles de leur potentiel, compromet leur bien-être et perpétue les cycles de la pauvreté. Il est essentiel de prendre en compte les besoins des filles lors de la conception et de la mise en œuvre des programmes EAH en vue d’atteindre l’accès universel à l’eau et aux services d’assainissement et de parvenir à l’égalité entre les genres et à l’autonomisation. »

 

D’après le rapport, 1,8 milliard de personnes dans le monde vivent dans des ménages qui ne disposent pas de points d’eau à domicile. Dans 7 des foyers concernés sur 10, les femmes et les filles âgées de 15 ans ou plus sont les principales responsables de la collecte de l’eau. En comparaison, cette tâche incombe à leurs homologues masculins dans 3 foyers sur 10. Les filles âgées de moins de 15 ans (7 %) sont également plus susceptibles que les garçons de la même tranche d’âge (4 %) d’assurer la collecte de l’eau. Dans la plupart des cas, les femmes et les filles parcourent de plus longs trajets pour aller chercher l’eau, ce qui amenuise le temps qu’elles peuvent consacrer à l’éducation, au travail ou aux loisirs. En chemin, elles risquent en outre de se blesser et d’être exposées à d’autres dangers.

 

HCRUNN

Le rapport précise également que plus d’un demi-milliard de personnes partagent encore leurs installations d’assainissement avec d’autres ménages, une situation qui porte atteinte à l’intimité, à la dignité et à la sécurité des femmes et des filles. Par exemple, d’après des enquêtes menées récemment dans 22 pays, les femmes et les filles au sein des ménages utilisant des toilettes partagées sont plus susceptibles que les hommes et les garçons de ne pas se sentir en sécurité en s’y rendant seules la nuit et d’encourir des risques de harcèlement sexuel ou autres.

 

Au Togo, le Gouvernement réalise d’importants progrès dans le secteur de l’eau, l’hygiène et assainissement. Ces initiatives sont menées par le Gouvernement avec l’appui de ses partenaires dont l’agence coréenne de coopération internationale KOICA basée au Ghana,le Gouvernement du Japon et l’UNICEF.

La priorisation de l’accès à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement dans la feuille Gouvernementale 2020-2025 permet de poursuivre les efforts afin de faire reculer le nombre d’enfants privés de ces services.

De 2011 à 2020, le taux d’accès à une source d’eau améliorée est passée de 64% à 74,6% (JMP 2021). Depuis 2020, un grand effort d’accélération a été fait avec la réalisation de plus de 5,000 nouveaux forages et la réhabilitation de 3,200 forages et 221 mini adductions d’eau potable en milieu semi-urbain. Ces investissements ont permis d’augmenter la disponibilité de l’eau et de réduire la pénibilité de la corvée d’eau traditionnellement attribuée aux filles.

 

 

Clarisse AFANOU

E-Mail: togoscoop@gmail.com

Tél : (00228) 90 96 63 64/ 99 56 57 88 : Pour vos reportages, annonces et publicité, contacter le service commercial de votre site Togoscoop.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy