Take a fresh look at your lifestyle.

COSO renforce les capacités des acteurs locaux sur les fondamentaux de la décentralisation et de la déconcentration

 

Les acteurs locaux des dix-sept (17) communes bénéficiaires du projet de Cohésion sociale des régions nord du golfe de Guinée (COSO) bénéficient, du 11 au 14 juin 2024 à Dapaong, dans la région des Savanes, d’un renforcement de capacités sur les fondamentaux de la décentralisation et de la déconcentration.

Ils sont au total, 102 acteurs locaux, dont 17 maires, 17 adjoints aux maires, 17 secrétaires généraux de commune et 51 conseillers municipaux à prendre part à ces séances de renforcement de capacités. Le lancement des activités a été présidé par le Préfet de Tône, Monsieur Yendoukoua Douti TchimbiandjA, en présence du Directeur de la décentralisation, M. Essossinam Pali, du Coordonnateur de l’Antenne régionale des Savanes de l’ANADEB, M. Nikabou Tchaboré et du Directeur général de l’ANFCT, M. Dodzi Komi Denyo.

TOGOCOM
HCRUNN

Assurée par l’Agence nationale de formation des collectivités territoriales (ANFCT), cette formation a pour objectif de rappeler les fondamentaux de la décentralisation et de la déconcentration en clarifiant les compétences entre les collectivités territoriales, les rôles et les responsabilités des différents acteurs de la décentralisation au niveau local. Elle s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Composante 2 « Renforcement des fondations et des capacités pour des communautés inclusives et résilientes » du projet COSO. 

Le projet COSO est mis en œuvre par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) dans les régions Centrale, Kara et des Savanes, suivant une approche de développement conduit par les communautés (DCC). Son objectif de développement est d’améliorer la collaboration régionale et la résilience socio-économique et climatique des communautés frontalières dans les régions cibles du nord des pays du golfe de Guinée exposés aux conflits et aux risques climatiques par le biais d’un dialogue régional et d’investissements dans la zone frontalière.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy